Petit, léger et ultra-fiable : le connecteur Nano-D
Le fer de lance de l’électronique portable

On dénote un intérêt croissant pour les équipements de petite taille, plus portables, plus performants et davantage adaptés, ainsi que pour une électronique très compacte pouvant être embarquée dans des satellites miniatures, des drones militaires ou encore sur les uniformes des troupes au sol. Les technologies et l'électronique dédiés aux champs de bataille actuels s'orientent clairement vers la portabilité, la légèreté et les fonctionnalités. Les combattants modernes ne se contentent plus de transporter des radios militaires : puissance de calcul élevée, téléphones portables, dispositifs GPS, systèmes électroniques de cartographie et de conduite de tir, systèmes de vision nocturne et bornes capables de transmettre en temps réel des données de champ de bataille à 5 Go/seconde font désormais partie de leur arsenal.

Tous ces appareils exigent des câbles et connecteurs robustes afin de transmettre sans interruption des données de terrain et une alimentation électrique dans les environnements les plus hostiles de la planète. Ces câbles et connecteurs doivent donc être bien plus légers que les technologies du passé et les signaux ne peuvent plus dépendre d'une transmission analogique. Mais surtout, ces appareils ne doivent plus être tributaires d'une intervention humaine. Les nouveaux dispositifs électriques doivent être en mesure d'utiliser des câbles indépendants et des connecteurs basés sur des technologies non conventionnelles. Il est par conséquent indispensable de réduire le poids et la taille des connecteurs équipant les dispositifs autonomes au sol et aériens ou les applications portées par les soldats. Par exemple, les modèles MIL-DTL-24308 et 38999 sont bien trop lourds et imposants, car ils se destinent initialement aux panneaux utilisés dans de nombreuses applications du secteur aérospatial, et non aux applications portées par les soldats sur le terrain.

Les connecteurs Nano-D MIL-DTL-32135 conçus par Omnetics satisfont parfaitement ces exigences de compacité : capables de transmettre physiquement, simultanément et à grande vitesse des données et une alimentation électrique, ils s'intègrent aux systèmes électroniques portables renforcés des casques ou des petits satellites de surveillance. Quant aux câbles blindés, légers mais résistants, ils acheminent des flux de données propres, non déformés par les interférences électromagnétiques ou les cyber-intrusions. Avec un pas de 0,635 mm (0,025 pouce), ces connecteurs ne représentent qu’un quart du volume de leur prédécesseur, le connecteur Micro-D (MIL-DTL-83513). Ils sont aussi 80% moins lourd que ce dernier. Leur capot métallique est fabriqué en alliage d’aluminium 6061, nickelé selon la spécification AMS-C-26074. Les isolateurs sont quant à eux moulés en LCP, selon la norme MIL-M-24519, et offrent d’excellentes propriétés thermiques, allant de -50°C à plus de 200°C. Les câbles sont isolés en PTFE, certifiés MIL.-16878/4200°C, et raccordés aux broches mâles et femelles par sertissage haute-pression, évitant ainsi tout problème de soudure. Sur demande, des assemblages 100% conformes aux spécifications RoHS sont disponibles. Les connecteurs Nano-D garantissent une excellente fiabilité et sont opérationnels même dans les environnements les plus extrêmes.