Gaia-X, un grand pas vers une infrastructure numérique européenne souveraine
Gaia-X peut désormais accueillir les entreprises, éditeurs de logiciels, start-up et institutions scientifiques et publiques afin de poursuivre son objectif vers une infrastructure numérique fiable et souveraine pour l'Europe.

L'initiative européenne Gaia-X annonce qu'elle se rapproche de son objectif vers une infrastructure numérique fiable et souveraine pour l'Europe, avec la signature officielle des documents de constitution de Gaia-X AISBL (association internationale sans but lucratif).

Les vingt-deux membres fondateurs, rassemblant entreprises et fournisseurs de Cloud sont 3DS Outscale, Amadeus, Atos, Beckhoff Automation, BMW, Bosch, CISPE, DE-CIX, Deutsche Telekom, Docaposte, EDF, Fraunhofer Gesellschaft, German Edge Cloud, IMT, IDSA, Orange, OVH, PlusServer, Safran, SAP, Scaleway, Siemens.

Tous les membres de l'organisation s'engagent à suivre les principes de transparence, de sécurité, d'interopérabilité et de portabilité des données. 

"Nous sommes très motivés pour relever les défis de l'économie numérique européenne", a déclaré Servane Augier, directrice générale déléguée de 3DS Outscale. "Avec Gaia-X, nous construisons, tous ensemble, une infrastructure numérique souveraine et fiable et un écosystème pour l'innovation en Europe. De cette manière, nous renforcerons la souveraineté numérique des entreprises, de la recherche et de l'éducation, des gouvernements et de la société dans son ensemble."

Gaia-X peut désormais accueillir les entreprises, éditeurs de logiciels, start-up et institutions scientifiques et publiques qui partagent les valeurs de Gaia-X. En travaillant en étroite collaboration, ils représentent les moteurs du progrès et de l'innovation pour l'Europe. Le partenariat entre T-Systems et OVHcloud conduira à la création d'une offre de cloud public de confiance pour l'Allemagne, la France et d'autres marchés européens afin d'adresser tous les secteurs sensibles à la souveraineté des données ainsi qu'au RGPD. Les deux acteurs se sont engagés à commercialiser d'ici 2021 cette nouvelle offre en mettant en oeuvre les principes directeurs de l'initiative Gaia-X : conformité totale au RGPD, standards ouverts, mais aussi réversibilité, confidentialité des données et normes de sécurité les plus élevées.

“Le groupe BMW voit l'avenir des logiciels automobiles dans le Cloud, qu'il s'agisse de solutions informatiques pionnières pour le développement et la production de véhicules haut de gamme, de nouveaux services numériques pour nos clients ou de fonctionnalités innovantes dans l'automobile", a déclaré Marco Görgmaier, responsable de la plate-forme DevOps et des technologies Cloud au sein du groupe BMW. "La participation au projet Gaia-X est une étape logique dans notre intention d'accroître encore notre force d'innovation. Les objectifs du projet Gaia-X, comme la recherche de la souveraineté des données, la réduction des dépendances, la mise en place de services Cloud à grande échelle et la création d'un écosystème ouvert pour l'innovation, sont en parfaite adéquation avec nos propres efforts“.