Maxim affine les capteurs de signes vitaux pour montres intelligentes
L'américain lance un module compact associant un frontal analogique à double photodétecteur et un microcontrôleur 32 bits gérant des algorithmes de suivi de rythme cardiaque et de saturation en oxygène. 

Maxim entend affiner les montres intelligentes et autres wearables en lançant le MAXM86146, un capteur optique à double photodétecteur embarquant des algorithmes de suivi de rythme cardiaque et de saturation en oxygène (SpO2). Il associe le MAX86141, un frontal analogique avec numérisation sur 19 bits et annulation de bruit lumineux, et le MAX32664C, un microcontrôleur à coeur Cortex-M4, dans un boîtier OLGA de 4,5x4,1x0,88mm. La dynamique dépasse 90dB sans traitement et peut atteindre 110dB pour le rythme cardiaque et 104dB pour le SpO2 en ajoutant du traitement numérique.