Le système européen de navigation par satellite atteint un milliard d'utilisateurs de smartphones
95% des entreprises qui produisent des puces de smartphones pour la navigation par satellite fabriquent des puces compatibles avec Galileo. Le seuil d'un milliard d'utilisateurs est basé sur le nombre de smartphones utilisant Galileo vendus dans le monde. en réalité, le nombre réel d'utilisateurs est plus grand, car le système d'urgence eCall utilise aussi Galileo pour communiquer l’emplacement d'un véhicule aux services d’urgence.

Galileo, le système européen de navigation par satellite, atteint un milliard d'utilisateurs de smartphones dans le monde. Cette étape coïncide avec le 15è anniversaire de l' Agence européenne pour les systèmes de navigation globale par satellite (GSA) , principal partenaire de la Commission dans l'exploitation de Galileo.

« Dans de nombreux domaines, nous dépendons de la technologie, des données et des services fournis par l’espace, tels que les recherches de sauvetage, les montres intelligentes, l’agriculture ou la navigation dans les avions. Alors que l'espace devient une nouvelle frontière économique, entraînant une modernisation en profondeur de nos économies, nous devons œuvrer pour le leadership mondial et l'autonomie stratégique de l'Europe. La Commission aproposé un budget de 16 milliards d'euros pour la politique spatiale entre 2021 et 2027 », rappelle le vice-président de la Commission, Maroš Šefčovič.

Aujourd'hui, 95% des entreprises qui produisent des puces de smartphones pour la navigation par satellite fabriquent des puces compatibles avec Galileo. Le seuil d'un milliard d'utilisateurs est basé sur le nombre de smartphones utilisant Galileo vendus dans le monde. Le nombre réel d'utilisateurs de Galileo est plus grand. En Europe, tous les nouveaux modèles de voiture approuvés pour le marché sont équipés du système eCall, qui utilise Galileo pour communiquer l’emplacement du véhicule aux services d’urgence. 

Galileo fournit également un service de recherche et de sauvetage réduisant le temps nécessaire pour détecter une personne équipée d'un gyrophare en moins de 10 minutes en mer, en montagne ou dans le désert. Avec Galileo, la précision de la localisation est passée de 10 km à moins de 2 km. A l'avenir, le système confirmera également à la personne que l'aide est en route.

Enfin, Galileo assiste les pouvoirs publics avec son service public réglementé destiné aux missions de sécurité. Il offre un service robuste et entièrement crypté aux utilisateurs gouvernementaux lors d'urgences nationales ou de crises, telles que des attaques terroristes, afin d'assurer la continuité des services publics.

L'industrie spatiale européenne, la deuxième en valeur au monde, est forte et compétitive. Pour aider à maintenir et à renforcer encore le leadership de l'Union européenne en matière d'espace, la Commission a proposé un programme spatial de 16 milliards d'euros pour le prochain budget à long terme de l'Union pour 2021-2027.