Robotique : la start-up allemande Micropsi Industries lève 6 millions de dollars
Micropsi est un spécialiste de l’apprentissage des mouvements par les robots. Le principe de cet apprentissage repose sur le fait de prendre le robot par la main pour lui faire faire les mouvements à reproduire.

La start-up allemande Micropsi Industries (15 personnes disséminées entre Berlin et New York) vient de clore sa première levée de fonds significative par la récolte de 6,08 millions de dollars (5,32 millions d’euros). Le tour de table a été organisé par Project A et a réuni les investisseurs historiques Coparion et Vito Ventures ainsi que des business angels.
Avec cet argent, Micropsi a l’intention de se développer aux Etats-Unis et en Europe.

La start-up met au point des solutions utilisant l’intelligence artificielle pour le pilotage des robots notamment des robots utilisés pour l’assemblage (en électronique, par exemple). Son originalité est de ne pas procéder par programmation logicielle des mouvements à effectuer par le robot mais par apprentissage de ces mouvements : les bras du robot sont guidés par la main de l’instructeur qui leur fait faire les bons mouvements. Ce choix permet d’apprendre, rapidement, au robot des mouvements impossibles à programmer.

Pour cela, Micropsi a mis au point un système dit Mirai qui allie logiciel, intelligence artificielle, caméras et capteurs. Dans la pratique, l’humain guide le bras du robot, alors que les capteurs et les caméras de Mirai enregistrent et alimentent un réseau de neurones qui enseigne ensuite les dits mouvements au robot.

« Avec Mirai, les robots sont entraînés et non programmés, ce qui permet de gagner du temps et de l’argent », souligne Ronnie Vuine, fondateur et directeur général de Micropsi Industries.